04/04/2012

Facebook pourrait permettre de prévoir la propagation des MST

Capture d’écran 2012-04-04 à 20.05.07.png

Une étude pourrait permettre, en analysant les données échangées sur Facebook par des utilisateurs infectés par une maladie sexuellement transmissible, d'en prévoir la propagation.


Couchez-vous avec vos amis Facebook ? Selon une étude de Peter Leone, un chercheur américain, il serait possible de prévoir la propagation des MST en analysant vos connections sur les réseaux sociaux.

Comment ? Le principe est simple : les cercles d'amis sur Facebook fonctionnent comme les cercles d'amis dans la vie. Au plus on est proche, au plus on a des centres d'inétrêt communs, au plus on est susceptible de se fréquenter, et, par extension, d'avoir des rapports sexuels.

Les travaux de Leone sur l'analyse de ces cercles ont montré que les partenaires sexuels d'une personne séropositive ont 20% d'être touchées elle-même. Les personnes cotoyant les mêmes cercles d'amis, ont plus de chances de se connaitre, de se fréquenter, d'avoir des rapports sexuels, et d'être amis sur Facebook. CQFD.

Par Tom SALBETH

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...