02/04/2012

Scandales politiques : La Chine censure ses réseaux sociaux

Capture d’écran 2012-04-02 à 14.10.22.png

Vent de censure sur les réseaux sociaux chinois : ce week-end, 16 sites internet ont été fermés, et les commentaires interdits sur les principaux sites de micro-blogging.


Ce sont des rumeurs propagées sur les réseaux sociaux qui sont à l'origine de l'opération. Le gouvernement chinois est en effet victime de fausses informations qui circulent à son sujet. Malgré des mesures de contrôle et de censure, les autorités ne parviennent plus à gérer les scandales politiques qui éclatent sur internet.

Résultat : ce 31 mars, le gouvernement a annoncé la fermeture de 16 sites internet, et l'interdiction de poster des commentaires pendant 3 jours sur les principaux sites de micro-blogging : Sina weibo et Tencent weibo (équivalent de Twitter en Chine). L'interdiction sera levée demain, mardi 3 avril.

Capture d’écran 2012-04-02 à 14.14.58.png

Wu Wenjian

Les usagers de ces réseaux ne se sont pas fait attendre pour réagir, en postant des milliers de messages négatifs. L'artiste Wu Wenjian a posté sur son blog une série de photos pour dénoncer le "non-respect de la liberté d'expression".

Six personnes ont également été arrêtées, accusées d'avoir "fabriqué et propagé des fausses rumeurs en ligne".

Par Tom SALBETH

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...